/ COVID 19 / L’atelier est actuellement fermé jusqu’à nouvel ordre. Pour toute info, nous contacter par email. Merci de votre compréhension. Prenez soin de vous !

      En France, environ 8 millions de personnes utilisent des vêtements professionnels, soit le tiers de la population active. Ces vêtements peuvent être des équipements de protection, aussi doivent-ils répondre à des normes de sécurité très strictes. Pour assurer la sécurité de leurs employés, les entreprises qui utilisent des vêtements de protection doivent les renouveler régulièrement. Par exemple, au bout d’un certain nombre de lavages, les vêtements doivent être changés car ils ne garantissent plus une protection optimale. Mais que faire de tous ces vêtements une fois qu’ils sont considérés inutilisables ?

Mode Estime et La Textilerie ont réfléchi à cette question. Tout a commencé le jour où des salariés de l’entreprise Enedis se sont rapprochés de La Textilerie pour trouver une solution à leur gisement de textile. La Textilerie et Mode Estime ont collaboré afin de conseiller ENEDIS et de proposer différentes pistes de valorisation des pantalons, polos, vestes, combinaisons de travail… pour éviter qu’ils ne finissent tous à la poubelle.

 

 

C’est ainsi que ce projet d’upcycling est né. La réponse proposée se veut judicieuse :  remplacer les traditionnels "goodies" d'entreprise par une pièce recyclée. Les goodies, ce sont ces objets promotionnels produits en grandes quantités pour être distribués gratuitement par les entreprises. Ce sont ces stylos, carnets, trousses, totebags...que l'ont pourrait ériger en symboles des dérives de la surproduction, de la baisse des coûts, de l'obsolescence programmée, de la délocalisation... mais qui demeurent chéris par les services marketing des entreprises, et qui continuent donc de nous inonder. L'idée, avec cette collection Upcycling, c'est donc de faire d'une pierre deux coups : se fournir en goodies, tout en offrant une seconde vie aux uniformes. Ces fameux goodies ont aussi été repensés pour être plus durables, tant dans les méthodes de production que dans leur utilisation. 


Dans un premier temps, il a donc fallu mettre au point une collection sur-mesure adaptée aux besoins de l'entreprise. En l’occurence, l’idée était de recycler les textiles en objets destinés à être offerts aux salariés d’Enedis, et qui présenteraient une utilité dans leur quotidien. Différents modèles de porte-badges, trousses à outils, ou encore des pochettes pour ordinateurs ont été pensés par La Textilerie et Mode Estime, puis réalisés dans notre atelier. Tout l’enjeu de cette phase de création de produits était de faire des propositions pertinentes et adaptées aux besoins de la société, tout en optimisant le patronage et le placement afin de valoriser un maximum de matière et d’avoir le moins de pertes possibles.

Après avoir sélectionné les pièces qui leur plaisaient, nos interlocuteurs de chez Enedis ont donc pu passer commande et lancer une collecte de « VIM » (vêtements image de marque, comme on dit dans le jargon professionnel, soit des vêtements logotés aux couleurs de la marque) et d' « EPI » (équipement de protection individuelle, qui désigne  des vêtements ayant des propriétés de protection avec des traitements et des apprêts spécifiques).

Et c'est ainsi que tous ces vêtements usagés qu'Enedis avait sur les bras sont redevenus matière première. Les déchets sont devenus ressource. 

Plus 50Kg de pantalons ont été transformés en porte-badges et trousses.

Pour Mode Estime, c'était une première, et une expérience à renouveler. Travailler sur la revalorisation textile, nous le faisons au quotidien,  mais réfléchir avec une entreprise telle qu'Enedis sur des solutions à grande échelle et des pratiques plus vertueuses, voilà un challenge que nous avons pris plaisir à relever ! Nous souhaitons poursuivre sur cette voie, et continuer de proposer ce type de services (conseil, création d'une offre sur mesure, et valorisation) aux entreprises qui souhaitent s'engager contre le gaspillage.